ART / E DIEPPE

Adresse

ART / E DIEPPE

 Siège Social
Maison Jacques Prévert
Rue Montigny
76200 Dieppe

Tel : 02 32 90 15 87 - Jean Claude Bisotto

Plan d'accès

Commentaires (1)

Macconi
  • 1. Macconi | 18/03/2016
Madame, Monsieur,

La Compagnie les Chardons Bleus et Le Collectif ardent sont heureux de vous présenter Le Paradis du parasite, nouvelle création de Mélanie Davidts.

Nous sommes une troupe de comédiens qui mettons notre jeunesse au service des générations qui nous suivent, en tendant à valoriser des questions de fond qui traversent notre société contemporaine.

Partis à la découverte de votre programmation, nous pensons que Le Paradis du Parasite serait un spectacle qui rencontrerait la philosophie de votre lieu.

Pour vous permettre de découvrir notre création, nous vous faisons parvenir différents outils :

- Le dossier de présentation contenant notamment les articles de presse, la note d’intention ainsi que la distribution.

- Une bande annonce du spectacle : https://youtu.be/4Rt4yRtEdvg

- Une captation entière de la pièce : https://youtu.be/61YPea0RXvo

Nous espérons que notre dossier retiendra votre attention.

Merci de l'égard que vous avez porté à notre e-mail, nous restons à votre entière disposition pour toutes informations complémentaires.

Veuillez agréer nos sincères salutations,

Les Chardons bleus et Le Collectif ardent.

Contacts:

Delphine Macconi, Chargée de diffusion - lecollectifardent@gmail.com

Mélanie Davidts, Metteur en scène - 06.65.58.70.43

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

LE PARADIS DU PARASITE,

Auteur et metteur en scène : Mélanie Davidts

Avec : Mareen Bessi, Morène Guilleminot, Amandine Piot-Rolland, Mélanie Davidts, Matthieu Gambier, Olivier Kuhn

Durée : 70 minutes

Délivre-moi ton cœur, écoute ma voix et l’amour tu trouveras ! est une émission télévisée présentant six personnages en quête perpétuelle d’amour.

Fable contemporaine, le paradis du parasite est une comédie grinçante sur l’amour avec comme spectre omniprésent l’absence, tel un terme générique qui prend différentes formes selon la personne qui l’exprime.

Une fois l’amour trouvé, la solitude nous a-t-elle quitté, ou n’est-elle pas juste endormie, cachée dans un recoin de notre esprit, comme un parasite sommeillant en chacun de nous ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.